Mythes et légendes de la Mayenne(53) #02 : La Gasoline de Pontmain, la goulée de trop !!

Publié le par Baroska

Fief de rassemblement des derniers chrétiens de l'ouest de la Patrie Française, Pontmain profite à bon escient des retombées d'une apparition aussi miraculeuse qu'une montée du stade lavallois en Ligue2 en vendant T-Shirt, statues plastiques et son produit phare : la Gasoline de Pontmain!
Mais qu'ont réellemment vu ces gamins de paysan ?


Revenons aux faits :
Les dévoués enfants Barbedette aident leur père, fermier de profession, à ranger sa grange. Grange duquelle émane une forte odeur de lisier fermenté associée à la sueur des bovidés présents, maîtres des lieux (charentaises et autres bourguignonnes mais on s'en fout). Et en tant que tel, ceux-ci ne se gènent pas pour envoyer dans l'atmosphère clôt des litres et des litres de méthane pur.
C'est donc dans un environnement malsain que ces jeunes gens s'affairent à leur dure tache de la plie des ajoncs, tache épuisante de surcroît. Et après 2h de travail, les pauvres enfants sont en état d'hyperthermie et prétextent à leur père de sortir pour voir le temps qu'il fait. Le père, naïf, car tout le monde sait qu'en hiver la pluie est reine en Mayenne, accepte cette idée. La nuit est particulièrement froide et le choc thermique est terrible : la chaleur corporelle chutant de 10° rapidement. Ceci est conjugué à l'effet du lisier fermenté dégageant du gasolone de liserol (gaz hypnotique) et du méthane qui s'est  concentré dans les neurones des pauvres bambins. L'effet est immédiat : pour eux, la lune est la vierge et les aboiements du chien des enculés d'en face sont la voix de la sainte vierge. La machine à ragots est alors déclenchée, de Montaudin à La Dorée en passant par la Chapelle Anthenaise.
Et l'histoire parvient aux oreilles de la mafia catholique aussi vite qu'une frappe de Le Frapper(1) dans le ciel
de Le Basser(3).

Tout le Monde connait la suite : Pontmain est surnommé la Mecque de l'Ouest et les pèlerins abondent chaque année au printemps florissant dans les artères embolisées de la brave bourgade, dépensant sans compter pour se procurer la gasoline de Pontmain, censée être le recueil de  la sueur de la sainte vierge.

Mais que contient réellement cet étrange mélange?
A la base, elle est censée contenir la bave de la sainte vierge, bave postillonnée sur les gamins lors de son interminable discours (bave qui n'était en fait que les gouttes de pluie) .
En réalité, ce n'est que de la Plancoet  surchargée en nitrate et transvasée dans une fiole plastique de piètre qualité.
Atterré par cette situation, le prêtre CocoDeMidas décida de redonner un nouveau statut à cette gasoline. Un peu penché sur les boissons fermentées à base de tout et n'importe quoi, CocoDeMidas trouva la sainte recette, qui procure les mêmes effets qu'aux enfants Barbedette, par un soir boueux et résonnant de basses tachycardisantes.
Le prêtre CocoDeMidas sous les effets
de la Gasoline de Pontmain


La solution faisant fort bien son travail, tel un Mickael Buzaré(2) sur son couloir droit, CocoDeMidas fut incapable de réitérer son émulsion les jours suivants. La recette est perdue, mais la légende reste. Les folles rumeurs qui émanent du bar PMU de Fougerolles du Plessis évoqueraient qu'une créature femelle posséderait de nouveau la recette.
Et ce serait : LA PUTE DE LA GRAVELLE !

ManuLaDorée, assistant de le Bosex.


(1) Célèbre tireur de coup franc lavallois, plus connu pour trouver la sortie de but que la lulu. A fini par trouver l'arcade d'un équipier par un soir de beuverie durant l'haletante saison qui a permis au club de football local de quitter (enfin) la ligue2.

(2) Compère de le Frapper. Au stade (comme on dit chez nous) depuis le siècle dernier, est un complément idéal au GPS pour vous guider à travers la jungle des stades de Province ( de  Pacy-Ménilles à Maurice Postaire en passant par le Roudourou) tellement il les a fréquentés.

(3) Terrain de jeux de nos deux compères.

Publié dans Mythe De La Mayenne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alexis 03/01/2009 13:13

Ha be dis donc he! Premiere fois que j viens trainer sur le blogs aux gars midas et bah j peux vous dire que j suis po decu dis donc. Ha bon dieu on en apprend des choses sur la Mayenne, sa culture, sa vie spirituelle, son histoire mythologique incroyable et la pute de la Gravelle. Encore merci au gars Manu pour cet expose passionnant d'un aspect trop peu connu du patrimoine mystique departemental (La pute de la Gravelle dis donc, j aurais jamais cru ca tiens). Bon allez bonne chance avec votre radio les tapettes.  

Baroska 03/01/2009 21:24


Merci pour cette logorhée verbale mon cher Alexis !